04 septembre 2017

Ajoutes un peu la sauce, "Ma,a Thé!"

Tous les camerounais, si non la plus part de ceux issues du ghetto, connaissent ou ont connu une « Ma’a Thé » !                      Ma’a Thé ! C’est (« mami beignet/macala », « mami pain haricot », « mami corn tchaf », « mami eru », « mami coki ») cela dépend de son commerce. ... [Lire la suite]

26 novembre 2017

1500 ans en arrière !

1500 ans en arrière! On se croyait sorti de l'esclavage, lorsque les nouvelles républiques africaines brandissaient le néocolonialisme comme nouveau système de gouvernance internationale. Mais que non! Tout ce qui a changé ce n'est que la venue de l'électricité, les bitumes dans les rues, les constructions dites modernes. Mais au fond rien n'a changé. Car l'esprit de l'Africain est devenu plus pauvre qu'il ne l'a été à l'époque de CHAKA ZULU. Des nègres qui vendent des nègres! Des Maghrébins qui vendent des nègres! On dirait un... [Lire la suite]
Posté par carine sontia à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2017

Tu es en quoi ??? Qui est le père ???

Parmi les lecteurs de ce blog, il y’en a qui ont fait leur premier bébé plus tôt que prévu, et d’autres qui ont été voisin, cousin, sœur. Même dans les films que nous regardons cette histoire est généralement la même, même si les émotions varient selon le social standing de la famille de la fille. En repassant le film de l’évènement la première chose que la go constate c’est que « Eyéééé ! ça fait deux semaines que mes règles ne sont pas venu. Hum ! ça a les pieds ? » On commence à trembler,... [Lire la suite]
Posté par carine sontia à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 septembre 2017

MAISON FAMILIALE, PAS A VENDRE !

Il n’existe pas une rue dans les villes du Cameroun, où n’est mentionnée « maison familiale, pas à vendre ». Dans chaque quartier aussi développé soit-il des familles ont été confrontées à ce problème. Dans les commissariats, chaque jour, une plainte est déposée pour vente frauduleuse de terrain et dans les cours de justices, ce phénomène fait le tour des différentes instances plénières du Cameroun ; de la cours d’appelle a la cours suprême, plusieurs familles se font ruinées par des escrocs. Pourquoi en arrive... [Lire la suite]
30 août 2017

« TU PAYES 500, OU JE BACHE ?

Depuis le discours du Président de la République du Cameroun le 10 février 2014 à l’occasion de la fête nationale de la jeunesse, le phénomène de « mototaxi » est devenu de plus en plus crucial et critique. Ce qui le rend encore plus important c’est l’avènement des parapluies pour motos, qui certes nous protègent un temps soit peu de la mort, mais qui sont a l’origine de plusieurs accidents de la routes dans les villes en cette saison de pluies. Nous empruntons chaque jour des mots-taxi, communément appelé ici... [Lire la suite]