Réservé autrefois à une certaine catégorie de classe sociale, et d’âge, le décapage de la peau est devenu une activité évidente. Si tu ne « djansang » pas tu n’es pas belle.

Ce qui n’a pas work et ndem tous le monde c’est tout d’abord l’état et le pouvoir  que nos dirigeants donnent à une femme clair de peau. Au Cameroun, le peuple s’en fout éperdument des origines supposées occidentale de la première dame, tout ce qui intéresse les uns et les autres c’est la couleur de sa peau et surtout comment faire pour en avoir une ? Comme ci c’était les arachides, elles vont dans les parfumeries, et malheureusement pour leur sante la parfumeuse a le teins qu’elle recherche. Cette dernière a la commande de sa cliente, se transforme de manière circonstancielle et dermatologue et conseil un produit ou une gamme de produit qui répondra aux attentes de la cliente ente tout de suit clair, lala clair, clair en 7 jours… la cliente ressort de la parfumerie avec un sac rempli de produits et surtout une tête pleine de consigne donnes par la parfumeuse. Et les gommages oh ! Et les crèmes faciales et corporelles oh ! Les laits de corps oh !  Les lotions et les glycérines oh… tout est dedans.

                                                      Le ndem des wés la c’est qu’il yen a pour toute les bourses. Et on reconnaitra toujours la différence ente le « djansang » de 50 000f et le plantain braisé de 200f.

                                                      Etre clair de teint, a pour longtemps été synonyme, de beauté, de sensualité, de propreté etc. en effet, dans les mœurs africaines assez européanisé, toutes les fille ébènes, rêvent d’avoir la peau de Marina, et parfois certaines vont encore plus loin en souhaitant celle de Mariza.

Ce qui n’a pas marché c’est que les chaines de télévisions des pays africains se sont données pour mission de promouvoir la culture latino américaine et ont décidés de créer des « pseudo primes times » qui ont vites fait de se transformes en espace commercial pour les entreprises pharmaceutiques.

                                                      Hum ! Vous voulez savoir ce qui se passe? Avant la chanson de début de la télé-nova, il y’a d’abord une série de bande d ‘annonce, mais bon la encore on peut patienter, juste après cette chanson, une autre séquence de publicité, même ici on supporte, ce qui énerve souvent tous le monde c’est la publicité du milieu qui est souvent plus longue et chiante, et maintenant la fin est censurée par une autre séquence d’annonce publicitaire. Humm ! Tout ceci pendant 26 minutes maximum, du coup ta série tu ne la regarde en elle même que 15 minutes au maximum. et le reste c'est promotion de la dépigmentation!

                                                      Les télé-novelas ne sont pas les seules, même nos stars de la télé, en commençant par les journalistes, animateurs (trices) jusqu’aux mannequins et chanteurs (teuses), ils sont tous dedans.

                                                      Le comble c’est que ça ne laisse pas les hommes, et malgré les dégâts de ces produits sur la peau, les victimes ne cessent d’accroître. Il y’a même des parents qui achètent des produits décapants pour leurs enfants.

                                                      Voilà alors ce qui a tout gatté, Nollywood, la plus part des acteurs et chanteuses que nous avons connu dès les premières heures du cinéma nigérians noirs de peau sont tous (tes) devenus blancs(ches).

                                                      Pour reconnaître le « djansang » de 200 et celui de 50 000 alors hein,

bleach

hyper

il faut prêter attention aux zones rebelles, ou même s’asseoir proches de ces personnes en pleine saison seiche. Et apparemment le « djansang » est devenu l’apanage de certaines tribus !

Je n’ai moi rien dis.

djansan

djansan3